Cours d'Espagnol et Séjours Linguistiques à Séville, Cadix et Malaga en Espagne

International House Clic

9 choses à savoir pour garantir à vos enfants un bon séjour linguistique en Espagne

par | Juin 20, 2018 | 0 commentaires

Votre fils pour votre fille a choisi d’apprendre l’espagnol ? Un bon choix après tout, l’espagnol est une des langues les plus parlées au monde et dominer la langue de Cervantes sera sans aucun doute un atout prisé.

Autant le reconnaitre, pour les jeunes et les adolescents, l’espagnol est une langue qui les motive plutôt : grâce à la musique latine, mais aussi grâce à la destination Espagne : soleil, nuit douce, plage de tout style, bonnes tapas, ambiance joyeuses, etc.  Après tout, pour apprendre est une langue, la motivation, quelle qu’elle soit, est extrêmement importante.

Un séjour linguistique pour ado en Espagne a le clair avantage de joindre l’utile à l’agréable, ce qui n’est pas toujours vrai pour d’autre langues…

En revanche, si vous êtes à la recherche d’un séjour linguistique pour jeunes ou adolescents, en tant que parents, il vous convient d’en savoir un minimum. Ou du moins de connaitre et tenir compte des 10 critères à tenir en compte à continuation:

1. Jamais plus de 12 ados par groupe

Prétendre enseigner efficacement un groupe avec plus d’une douzaine de jeunes est une chimère. Aucun professeur de langue ne peut assurer la participation de tous et vérifier que tous suivent. Un cours d langue efficace est basé entre autre sur un haut taux de participation des élèves en cours. Il faut donc le temps et l’espace nécessaires. Si vous envisagez un séjour dans une école de langue ou les cours sont de plus de 15 jeunes, autant le laisser en cours d’espagnol au lycée…ça coutera moins cher et vous aurez les mêmes résultats.

 

2. Priorité à la Famille d’accueil

Oui, une famille d’accueil sera toujours mieux qu’une résidence. On lui parlera espagnol du matin au soir, il ou elle pourra appréhender directement la culture, les us et coutumes et la cuisine des espagnols.  Autant le dire, les espagnols sont extrêmement chaleureux et accueillants, cela fait partie de leur culture méditerranéenne et ils sont du style à s’assurer de remplir généreusement l’assiette à plusieurs reprises. La plupart des familles d’accueil espagnoles des séjours linguistiques sont plutôt modestes, mais toujours chaleureuses, généreuses et attentives avec les adolescents.

 

3. Programme de loisir adapté e varié

On le sait, un adolescent par nature s’ennuie très vite. Pour éviter de le voir figer saur son smartphone à longueur de journée, le programme parallèle au séjour doit être varié et contenir des activités culturelles, sportives et ludiques : des excursions à la plage, des cours de surf, mais aussi des chasses aux trésors, des rallyes, des visites purement culturelles, des ateliers de BD, etc.

 

4. Surveillance, couvre-feu et autres

L’Espagne n’est pas un pays à risque. Les villes moyennes et petites sont sûres mais il convient de vérifier que lors du séjour linguistique, il y a a un couvre-feu et un protocole établi en cas de retard ou absence d’un ou d’un jeunes ou même en cas de bullying.  D’autre part, l’organisme doit clairement indiquer les mesures d’interdictions de consommation d’alcool ou tabac. Il convient de vérifier qu’il existe des règles strictes de comportement sous peine d’expulsion.

 

5. De l’argent de poche mais pas trop

Un séjour linguistique est toujours une occasion pour les jeunes d’apprendre à se gérer. Donner une quantité limité d’argent convient afin d’éviter la consommation excessive de boisson sucrée ou autre. Dans un pays comme l’Espagne, 30 euros para semaine peuvent être suffisant. Quelle que soit la situation, il faut accoutumer les jeunes à gérer leur argent de poche et à l’utiliser de manière sensée.

 

6. Un est de niveau à l’arrivée et un autre à la sortie

Un séjour linguistique est un investissement financier, et comme tout investissement, il doit y avoir un gain vérifiable. Il convient donc de déterminer avec précision le niveau d’espagnol de l’adolescent à l’arrivée puis à la fin du séjour pour pouvoir vérifier les progrès en espagnol. Des progrès réalistes, bien entendu et difficile de voir de grand progrès en une semaine, donc, la durée minimum devrait être de 2 semaines, du moins avec la formule jeunes et adolescents.

 

7.  Et Non, parler l’anglais durant le séjour espagnol n’est pas une chose négative

Il arrivera fort probablement que les jeunes pratiquent également l’anglais lors de leur séjour, non pas durant les cours mais de temps en tempos durant les activités sportives et culturelles. Les jeunes se lient d’amitiés avec des camarades venus de 4 coins du monde et par conséquent, choisissent quelquefois la lingua franca.  Dire que c’est évitable est un mensonge. En revanche, plus les jeunes gèrent de langues plus vite ils apprennent, c’est une réalité vérifiable en acquisition des langues, jongler entre plusieurs langues permet même bien souvent d’établir des rapports logiques et des déductions enrichissantes.

 

8.  Eviter d’intervenir en tant que parents

Oui, c’est facile à dire mais difficile à accomplir lorsqu’on est loin de ses enfants. Néanmoins, le séjour linguistique est une manière de développer une indépendance porteuse d’auto-estime pour les jeunes. Ils se retrouvent quelquefois dans des situations défiante et par conséquent apprennent en s’en sortir seul même si enfants et parents sont tentés de résoudre la question sur le champs et ensemble. Les adolescents qui arrivent à l’étranger mettent souvent 24 à 48 heures à se sentir à l’aise. Ecouter leur plainte ne sert guère et les moniteurs et responsables des écoles doivent être   ceux qui résolvent les questions avec les adolescents.

 

9.  Pas avec un/e camarade de classe ou un copain.

A moins que ce soit inévitable, il faut éviter d’envoyer des jeunes en séjour linguistique avec des amies ou des camarades de classe. Cette circonstance ne fera que générer un enfermement en mini groupe se protégeant l’un à l’autre avec des conséquences négative tout autant sur l’¡apprentissage de l’espagnol que sur l’adaptation socioculturelles et les rapports avec l’entourage.

International House Clic

CLIC utiliza cookies. Al continuar navegando por el sitio, aceptas el uso de las mismas. Más información

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar